Deviens ce que tu es ! 2


“Deviens ce que tu es”

fait partie l’œuvre de Nietzsche, cela résume bien la conception qu’il a passé sa vie à décrire.

Parfois ce n’est pas facile à comprendre et à faire. Nous avons beau avoir envie de devenir ce que l’on a envie il y a des processus à mettre en place qui peuvent être freinant.

Une notion de volonté vient se mettre au milieu, même si nous avons une volonté farouche de vouloir à tout prix faire les choses si on s’y prend mal, on aura du mal à y arriver.

Cela pour dire que nous avons néanmoins le choix de faire ou de ne pas faire.

Faisant appel à notre volonté pour cela, Nietzche part du postulat que l’être tel qu’il est, n’est qu’un brouillon de lui-même.

Chouette si vous êtes le brouillon votre propre brouillon ça va être facile de refaire au propre !

azendream-brouillon-deviens-ce-que-tu-es-developpement-personnel-coaching

Oui nous pouvons mieux faire à chaque fois. On se construit petit à petit et on va toujours plus loin.

C’est ce que l’on appelle l’auto- dépassement.

azendream-depassement-de-soi-deviens-ce-que-tu-es-developpement-personnel-coaching

Nietzsche dit à ce propos ceci :

“La grandeur de l’homme, c’est qu’il est un pont et non une fin” …

Quand nous rencontrons des soucis et que rien ne fonctionne, il nous faut trouver la volonté de devenir le maître de nos actions sans se laisser dépasser, submerger.

« Devenir ce que tu es »

est une invitation à sortir de la « médiocrité de sa vie » et Nietzsche propose finalement à l’homme de se dépasser, de devenir un surhomme, un homme supérieur à ce qu’il est.

Quand on veut passer à autre chose nous sommes obligés de mettre en place des actions et des comportements que nous n’avons jamais mis en place avant.

Et bien sur il faut réfléchir avant de se lancer tête baissée :

Mais qu’est-ce que je veux changer vraiment ?

Puis aussi pourquoi je veux changer ?

Et surtout quels sacrifices (ou non) je suis alors prêt(e) à faire ?

Et puis connaître les conditions dans les lesquelles vous êtes amené le faire ? (Cela rejoint la question précédente avec une autre notion)

Il est bien évident que si vous voulez changer il faudra forcément passer par des processus qui pourront être inconfortables.

Pour changer il faut briser les habitudes que vous avez.

Quand on sort de ses habitudes ou comme on dit de sa zone de confort, on fait voler en éclats ses certitudes.

 

azendream-zone-de-confort-deviens-ce-que-tu-es-developpement-personnel-coaching

Il y a longtemps on m’a dit : « mange du pain c’est bon pour ta santé ». Ok je mange du pain. Seulement voilà le pain ne me convient pas vraiment, avec lui j’ai quelque souci de digestion…Alors, je passe dans une zone inconfortable pour moi. Je ne suis pas malade, non c’est juste inconfortable… Mais est-ce bien pour moi de vivre cet inconfort ?

Donc question : Dois-je me séparer du pain qui me met dans une situation inconfortable ou bien dois-je m’en accommoder ?

Dois-je le remplacer ou pas ?

Alors le font de la question est :

Est-ce bien pour moi de changer ? Qu’est-ce que cela va m’apporter ?

Mais qu’est-ce que je vais trouver à la place ?  Autre chose ou rien ?

Est qu’est ce qui me prouve que ça va être vraiment bénéfique pour moi ?

Et bien toutes ces questions peuvent s’appliquer à d’autres situations.

L’important est de savoir ce que je veux et de comprendre que si je ne lâche pas prise* sur mon morceau de pain en souhaitant faire un changement de mon alimentation, je ne connaîtrais pas les effets bénéfiques s’il doit y en avoir.

C’est le paradoxe lâcher prise pour devenir ce que tu es !

 

 

*En lien avec le carnaval d’article sur le lâcher prise

 

 

 

 


Si cet article vous a plu, laissez un commentaire et partagez-le. Merci :-)

2 commentaires sur “Deviens ce que tu es !