La confiance en soi et le jugement des autres. 2


La confiance en soi et le jugement des autres.

De quoi vient jugement des autres pourquoi le manque de confiance en soi ?

Il y a plusieurs causes, on va en prendre que quelques-unes, d’abord on peut avoir la timidité. Ensuite les peurs, toutes les peurs que l’on peut recenser.

Le  jugement :

c’est souvent un manque d’estime de soi et ou parce que l’on a beaucoup de contrôle de sa personne, de son image, de ce que l’on transmet ou veut transmettre. On veut être parfait, et ne pas s’accorder le droit de faillir.

Les peurs :

On a peur de pas être à la hauteur, on a peur de pas être aimé, de ne pas savoir faire, de se tromper, d’être ridicule, de ce que les autres vont dire etc… (vous pouvez lister vos peurs et les classer par ordre d’importance selon vos critères.)

Bref, on ne prend pas assez de recul, vis-à-vis des choses, des situations et surtout des gens !

Pensez bien une chose c’est que quoique l’on fasse, et garder le bien en tête on sera toujours critiqué.

Il y aura toujours quelqu’un pour dire que ça ne fonctionnera pas, que ce que l’on fait n’est pas bien.

Connaissez-vous l’histoire suivante “Le père, l’enfant et l’âne ?”

Non ? alors, je vous la raconte !

Un jour, un enfant pose une question à son père :
— Dis papa, quel est le secret pour être heureux ?

Ne sachant que répondre à cette interrogation, le père propose à son fils de le suivre. Ils sortent de la maison, le père sur le vieil âne et le fils suivant à pied. Les gens du village accusent :
– Son père est un père indigne ! Il monte son âne quand son fils le suit à pied !
– Tu as entendu mon fils ?

Rentrons à la maison, dit le père.

Le lendemain ils sortent de nouveau, mais cette fois le père installe son fils sur l’âne et l’accompagne en tenant la bride. Les voisins disent alors :
– En voilà un fils indigne : il ne respecte pas encore son vieux père et le laisse aller à pied !
– Tu as entendu mon fils ?

Rentrons à la maison, dit le père.

Le jour suivant ils s’installent tous les deux sur l’âne puis quittent la maison. Les villageois critiquent à nouveau le père et le fils :
— Ils ne respectent pas leur bête à la surcharger ainsi !
— Tu as entendu mon fils ?

Rentrons à la maison.

Le jour suivant, ils partirent en portant eux-mêmes leurs affaires, l’âne trottinant derrière eux. Cette fois les gens du village y trouvèrent encore à redire :
— Voilà qu’ils portent eux-mêmes leurs bagages maintenant ! C’est le monde à l’envers !
— Tu as entendu mon fils ?

Rentrons à la maison.

Arrivés à la maison, le père dit à son fils :
— Tu me demandais l’autre jour le secret du bonheur.

Peu importe ce que tu fais, il y aura toujours quelqu’un pour y trouver à redire. »

« Fais ce qui tu aimes et tu seras heureux ! “

 

A ce discours il y a des nuances bien entendu.

La plupart des choses sont dites par jalousie et cela malheureusement des envieux et des jalouses il y en aura toujours, car ils ne sont pas capables de faire ce qu’ils aimeraient et c’est pour cela qu’ils sont jaloux et envieuses.

Mais aussi cela peut être dit par une personne qui a peur pour vous et va altérer la confiance en vous.

Et au lieu de vous aider, elle vous transmet sa peur en passant par : tu n’y arriveras pas …. Malheureusement parfois en pensant bien faire, pour vous protéger, elle s’y prend mal… et adieu la confiance

Ceci dit, se sont quand même des terrains glissants, des personnes qui même si elles veulent bien faire vous coupent l’herbe sous le pied, vous sabotent, vous empêchent de vous épanouir, c’est moyen pour avancer.

Puis vous avez les Monsieurs et Madames, « je sais tout sur tout », eux n’auraient pas fait comme ça eux feraient différemment etc… donc eux, laissent déborder leur égo pour vous envahir et vous enfoncer …

Alors avec tout cela comment voulez-vous garder la confiance que vous avez en vous ? !

 la confiance, azendream, coaching

Cette petite chronique est juste là pour vous montrer que la peur du jugement et le manque de confiance viennent par les autres.

Le manque de confiance en soi, c’est souvent dans l’enfance que l’on va le trouver et qu’il va prendre sa source.

On n’a peut-être pas été assez rassuré pendant l’enfance et ou après, donc du coup on a peur de se tromper, on a peur de faire les choses, parce que si on se trompe on va être grondé.

Quand on est adulte on n’a plus peur d’être grondé, mais on a peur du jugement des autres, du regard qu’ils vont porter sur nous.

Et on retombe dans : je suis nul, et si je ne suis pas capable de faire, et si je me suis trompé, etc…cela devient un puits sans fond de et si je…

STOP !!!!!

Savoir prendre du recul sur soi, d’abord, accepter que l’on ait des failles. Accepter que nous ne sommes pas parfaits. Bah oui nous sommes juste des humains !!!

Puis prendre du recul sur les autres, les autres sont les autres, leur avis n’engage qu’eux.

Petit rappel : Vous n’êtes pas obligé d’adhérer à chaque fois quand on vous dit quelque chose, et leur peur, ne sont pas les vôtres.

Cela tout simplement pour, en fait s’assumer.

Assumer le fait que l’on n’est pas parfait, comme on vient de le voir, que personne ne l’est d’ailleurs.

 la confiance, azendream, coaching

Je le répète pour que cela rentre bien, on a tous des failles, on a tous un moment donné des choses que l’on ne maîtrise pas, parce que c’est tout simplement la vie.

On ne maîtrise pas la vie et penser que l’on garde le contrôle en toute circonstance, est quelque chose de fou.

Car quand on veut contrôler pour se rassurer on se fait mal. (Attention le contrôle n’a rien à voir avec avoir le choix ou pas !)

Alors bien sûr qu’on a le volant de sa vie et heureusement, mais on n’a pas la maîtrise sur tout.

On a la possibilité de décider des choses. Car les choix que l’on fait sont les nôtres, mais dans ce que l’on décide, il y aura toujours une partie non maîtrisée.

On peut appeler cela la part du hasard.

Et c’est sur cette partie non maîtrisée que l’on entend, que la personne n’a pas le choix des choses, et qu’elle ne peut décider.

Je n’ai pas le choix.

Pourquoi tu n’as pas le choix ?

On a toujours le choix, mais il sera plus ou moins judicieux.

Quand on veut changer, prendre de la confiance en soi, ne plus avoir peur du jugement des autres, si on se dit je n’ai pas le choix, je suis comme cela et je ne pourrais pas changer … c’est certain que cela va être beaucoup plus difficile d’y arriver.

La vie est faite de choix. Même s’ils sont basiques comme le matin prendre un thé ou un café ou encore autre chose …

Pour en revenir aux choix de « confiance ou de jugement » que l’on peut faire sur une vie, il faut être conscient de savoir ce que l’on fait.

Qu’est-ce que cela va occasionner ?

Parce qu’il est bien évident qu’une action est égale à une réaction.

Vous connaissez l’effet papillon ou du jeu des dominos.

À savoir que quand on est à la tête de quelque chose que l’on prend une décision tu vas découler au fur et à mesure de cette décision.

Et comme le jeu de domino quand on lance le premier domino en découle une suite de chute, qui va souvent faire une très belle figure. Mais il aura pour cela fallu pousser le domino.

Alors je dirais que pour conclure cette chronique que la confiance en soi c’est la pensée positive que je vais avoir en mes possibilités à faire les choses.

Mon expérience acquise, me donnera une conviction à régler un problème que j’ai rencontré à un moment donné et à faire mon choix.

Mes dispositions à dénouer une situation seront mes ressources dans lesquelles je vais aller puiser.

Je vais donc puiser dans mon histoire, mon expérience, ma vie.

Croyez en vous, vous êtes votre premier admirateur, inspirateur.

Si vous croyez en vous, les autres croiront en vous aussi et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 La confiance en soi est une histoire de soi pour soi

la confiance, azendream, coaching

 

 

Enregistrer


Si cet article vous a plu, vous pouvez laisser un commentaire et le partager. Merci :-)

2 commentaires sur “La confiance en soi et le jugement des autres.

  • mariel09hh

    Bonsoir Pascalle,
    Sacré thème que la confiance en soi.
    La confiance en soi est le pilier notre vie. Mais elle est tellement fragile quand on ne lui fait pas confiance (bon, pilier branlant dans bien des situations) Oui, c’est le chat qui se mord la queue.Je pense qu’il est nécessaire d’avoir déjà pas mal roulé sa bosse en dedans de soi pour croire enfin en soi.
    Vaincre le regard de l’autre est une étape importante pour assoir sa confiance en soi et réussir à se dépasser.
    Je connais bien l’histoire de l’âne. Belle illustration de ce qui se passe dans nos esprits.
    Donc, balayons tous les doutes pour avancer avec confiance sur notre chemin qui nous est personnel.
    Merci Pascalle.

    • Pascalle Auteur de l’article

      Bonjour Marie Oui la confiance en soi est quelque chose de difficile. Difficile parfois à atteindre, difficile à gérer, difficile à avoir. Nous ne sommes pas confiant dans tous les domaines de façon égale…La pensée positive que l’on va développer, et l’éducation que l’on aura reçu, seront pour beaucoup dans le processus de la confiance que l’on va mettre en nous. Bouddha a dit quelque chose comme cela : nous sommes ce que nous pensons et nous pouvons bâtir notre monde.Belle journée Marie au plaisir de te lire 🙂