Pensée positive 3 étapes à suivre


Pensée Positive 

Le petit bonus d’Aout !

Le mois d’août, c’est la grande période des vacances, je fais une publication pour que vous en profitiez pour apprendre à muscler votre cerveau de pensée positive pour que votre rentrée soit belle, et que cela vous suive tout au long de votre quotidien.

pensée-positive-azendream-developpement-personnel-coaching

On a toujours envie de maintenir un état d’esprit positif au top et ce même dans les difficultés.

Nous avons tous dans notre entourage, une personne voire plusieurs, parfois négatives, qui vous, nous rabaissent. Ces personnes le font consciemment ou pas et ces mêmes personnes sont heureuses de vous voir au plus bas. Plus vous allez mal plus elles se réjouissent. Elles sont à présent en position de force par rapport à vous.

Alors c’est le moment de contre attaquer !

Pensée positive-coaching-Objectif-motivation-respiration-azendream-développement personnel

Si vous me lisez, c’est que vous êtes axé(e)s sur le développement personnel et donc vous voulez vous améliorer. Vous voulez vous améliorer car vous voulez être heureux (es).   Tout simplement être heureux, ni plus ni moins.

C’est pourquoi c’est le sujet inspiration de cette fois est :

La pensée positive !

Elle vous aidera dans toutes les situations. Une collègue qui vous embête, votre régime que vous avez du mal à tenir, votre envie de fumer qui vous reprend…

Je propose ici les 3 étapes pour reprogrammer votre esprit avec des pensées positives et faire en sorte que ça dure longtemps, longtemps…

  • Plus de négation

Chaque jour dans votre langage quotidien vous employez la négation. Votre challenge de l’été : Employer l’affirmation et oublier les formulations négatives : « ne pas, ne plus ». Dites, je veux que ceci ou cela se passe de telle manière… au lieu je ne veux plus que cela se passe comme cela …

  • On se motive

Tous les jours en vous réveillant, pensez que votre journée sera belle, plus belle encore que la précédente.                                                                                                                                        Pensez : Les personnes qui m’entourent seront attentionnées.                                                  Si toutefois, elles sont dans une autre dynamique, dites-vous que cela glisse sur vous. Tout est bien, tout va bien. Vous regardez votre interlocuteur(trice) avec un sourire (béat) sur votre (doux) visage !                                                                                                                Desserrez la mâchoire et décollez la langue du palais, et vous verrez que les traits de votre visage vont se détendre et donc s’adoucir.

  • On pense respiration

Oui, on respire en pleine conscience pendant quelques instants, pour se poser, dès que l’on sent que l’on perd pied, que l’on va craquer.                                                                                 On ferme les yeux, on se concentre sur sa respiration. On gonfle le ventre à l’inspir et en soufflant le ventre se dégonfle. Vous faites cela debout, ou assis comme vous voulez. (Attention debout à ne pas verrouiller les genoux et à la tête qui tourne)

Ces trois étapes sont à utiliser pour /dans n’importe quelle situation dès que l’on veut améliorer son quotidien.

Exemple : dans le cas d’un régime,

Plus de négation :  je préfère dire : pour moi, cet aliment est  à écarter – plutôt que je ne veux plus manger cet aliment. Ou je ne peux plus manger telle chose etc… A la place je dis : je vais manger telle chose parce que c’est bon pour moi, ma forme, ma santé etc…

Je me motive : on pense à son objectif le matin en se réveillant pendant quelques secondes et comment on va organiser sa journée autour de son objectif.                                                exemple : Tout va bien, je mange dans les limites que je me suis fixées.

Sans que cela vire à l’obsession non plus …et si je mets un coup de canif dans le contrat, le lendemain je recommence en me concentrant d’avantage pour atteindre non objectif. 

Je pense à respirer : dès que je sens que je vais craquer. Je me concentre sur ma respiration et si je peux, je fais appel à mon objet de concentration pour détourner les pensées que je souhaite faire partir. Faites appel à votre Pensée positive.

 

C’est aussi simple que cela.
Mais il faut pratiquer pour que cela fonctionne. 🙂

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si cet article vous a plu, vous pouvez laisser un commentaire et le partager. Merci :-)