Interview De Pierre Treuil


Interview De Pierre Treuil 

Pierre Treuil : Spyrale Prenez l’autre Chemin

1- Bonjour Pierre, peux-tu résumer ton parcours en quelques lignes ?

Pierre : J’ai été passionné par l’ésotérisme en général et l’astro en particulier très jeune à la faveur de quelques rencontres déterminantes dans ma vie.

Comme il n’y a pas de hasard, la vie m’a conduit sur le Chemin avec l’aide de chercheurs de Lumière. Ils m’ont d’abord suggéré des lectures, puis des réunions avec des personnes venant de tous horizons : Reiki, astrologie, tarologie…. Pas d’enseignement direct de leur part.

Aujourd’hui, il me semble que ces moments furent des passages obligés pour voir ma détermination. Combien de personnes font du tourisme spirituel, allant de stage en salon bio ?

Mes mentors, souvent des femmes, n’avaient pas de temps à perdre. Le mot « discernement » était même l’étendard de l’une d’entre eux. Pourtant, je compris très vite que le Chemin supposait un accompagnement.

Qui, aujourd’hui, n’a pas pris des leçons avec un moniteur pour se présenter au permis de conduire ?

Pourquoi en irait-il autrement pour marcher vers la Lumière ? Alors j’ai travaillé, j’ai cherché, j’ai fait des exercices, pris des soufflets pour mon ego. J’ai recommencé les exercices. J’ai fait des sacrifices pour comprendre que dans ce mot il y avait la dimension de sacré. Depuis mes premières années d’adulte j’ai vite compris que je souhaitais organiser ma vie pour qu’il n’y ai pas de moment ordinaire. On m’a alors donné. Beaucoup donné. Aujourd’hui il est temps de poursuivre l’Enseignement mais en donnant, en transmettant à mon tour. Les conférences, les ateliers et autres stages que j’organise avec Sylvie ne sont rien d’autres que d’être sur ce ruban infini de la Lemniscate* : « prendre et redonner ».

2- Comment en es-tu venu au tarot en développement personnel et pourquoi ?

Pierre : Que l’on soit kabbaliste ou astrologue, alchimiste ou chrétien, le Tarot est un livre incontournable.

Sa richesse symbolique – avant même le tirage – est source de méditation pour les ésotéristes.

3- Tu accompagnes les gens pour qu’ils changent de de vie, comment procèdes-tu avec le tarot ?

Pierre : je leur explique :la différence entre prévoir et prédire.

Loin de la voyance qui oublie le libre-arbitre, je présente le Tarot comme un prolongement conscient de ce qui est enfoui en nous. Le jeu est en fait le « je ».

Ce sont les personnes qui tirent les cartes et pas moi. Je ne suis que quelqu’un qui connait cette langue ésotérique contenue dans les arcanes et qui me permet d’interpréter.

4-Comment fais-tu pour que les personnes comprennent que le tarot n’est pas un outil divinatoire mais un outil de réflexion ?

Pierre : Je rappelle que le Mat représente le pèlerin qui chemine jusqu’au champ d’étoile, l’arcane XVII et donc Compostelle.

Aller à Compostelle c’est au Moyen-age, c’est la certitude de partir deux années et de perdre un enfant victime de la peste ou sa femme du choléra, d’être détroussé, attaqué. Peut-être même, de ne pas revenir. Lorsque l’on va vers Saint Jacques, c’est murement réfléchi. Il en est de même pour le Tarot : si on tire une carte pour un conseil on le suit.

Si on le fuit alors on ne respecte pas le « jeu », le « je ». On ne se respecte pas soit même.

Un grand capitaine d’industrie a demandé un conseil au Tarot. Il s’était engagé à suivre le conseil. Il a tiré le Mat et nous lui avons dit « partez ». Je dois avouer que Sylvie et moi-même avons été surpris d’apprendre par la presse qu’il avait suivi le conseil !

Personne n’oblige à tirer les cartes mais si on les sollicite on les respecte, on se respecte.

Ceux qui ne cessent de pratiquer les tirages fuient. Après le conseil il y a l’action.

5- Tu as écrit un livre La Lemniscate peux-tu nous en dire quelques mots pour susciter envie de le lire ? moi c’est fait !!!

Pierre : Merci de me permettre de dire quelques mots sur ce qui est un travail de 6 années.

En fait ma passion pour l’ésotérisme m’a souvent conduit à partager mes découvertes, mes expériences. Alors que je venais d’expliquer la même chose à plusieurs personnes je lançais à la dernière : « je fais finir pas faire une fiche pour l’astro, une pour la kabbale…

 » La personne me répondit : « vous feriez mieux d’écrire un livre ». « Il en existe des centaines » répondis-je. « Oui mais ils sont souvent techniques et personne ne raconte comme vous. Faites un roman ! »

La quatrième de couverture pose une question : « qu’aurait fait un sage, comme Bouddha, Jésus ou Socrate s’il avait découvert l’assassin de sa femme.

Mais cela n’est qu’un prétexte pour cheminer parmi l’astro, la kabbale ou autres Traditions et se demander si, à son tour, on ne pourrait pas se lancer.

Je suis maintenant sûr d’une chose : chacun peut le faire. Il n’y a pas de doué et de sots : nous avons tous en nous des capacités. TOUS. Bien entendu il faut se lancer sur le voyage intérieur, cheminer en nous-même. Chacun dispose de son libre arbitre… rien n’est écrit. Et personne ne peut le faire pour nous. Heureusement : c’est une magnifique aventure que je ne cèderai à personne !

 

Merci Pierre de m’avoir accordé de ton temps que je sais très précieux car tu es éminemment pris.

 

*une Lémiscate selon wikipédia est une courbe plane ayant la forme d’un 8. Elle possède deux axes de symétrie perpendiculaires. Ceux-ci se coupent en un point double de la courbe, également son centre de symétrie.

Si cet article vous a plu, vous pouvez laisser un commentaire et le partager. Merci :-)