Pardon, je te demande pardon s’il te plait ! 2


Le Pardon

Suite à mon appel lancé auprès d’autres blogueurs pour réaliser un carnaval d’articles autour du Pardon, j’ai eu la chance de recevoir quelques articles qui vont vous permettre d’avoir un autre regard sur la façon d’aborder le Pardon. Ces blogueurs et blogueuses vous livrent leurs expériences, leur façon de voir le Pardon. Le Pardon et la Gratitude n’inspirent que très peu de monde ici bas et j’ai apprécié d’avoir des expériences, des tranches de vie à vous partager !

Je remercie donc chaleureusement les participant(e)s pour leur contribution d’autant que certain(e)s sont très pris(e) 😉

Coralie Thomas-Chateau, dans son blog : Tu peux le faire

Coralie vous propose des conseils et des ressources accessibles pour vivre vos rêves. Au travers de son article vous trouverez les réponses que l’on peut se poser comme : Comment pardonner peut m’aider à réaliser mes rêves ? Est-il toujours possible de pardonner ? Alors que pouvons-nous faire ? Comment s’entrainer ? Article Ici

Maximilien Carlier du blog : Apprendre l’hypnose 

Avec Maximilien vous pourrez tout apprendre sur l’auto-hypnose et l’hypnose Ericksonienne qui vous permettrons de trouver des solutions avec les désagréments du quotidien. Dans son article vous allez découvrir : Comment reconnaitre le pardon ? Comment revoir le présent avec un symbole du passé ?  mais aussi aller au delà des maux (et moi je rajouterai au delà des mots car souvent c’est aussi ce qui pose problème, nous n’avons pas les mots pour mettre sur nos maux ….) Article Ici

 Le Blog de Moi & Les Autres de Virginie

Dans son blog, il y a des articles pour vous aider à mieux percer les secrets de la psychologie afin de mieux vous connaître pour partager des relations saines et harmonieuses avec les autres, savoir aimer et être aimé(e), et vivre une vie de façon satisfaisante et équilibrée. En effet l’article concocté par Virginie parle du Pardon qui est un acte d’amour envers soi-même, savoir faire des choix, sans culpabilité et sans vengeance, sans remords ni regrets je vous laisse découvrir son Article Ici

Mimo Tsémé du Blog Art Esprit Zen

Avec le blog de Mino Tsémé, vous découvrirez le point de vue des Bouddhistes. En effet Mimo Tsémé, étant Bouddhiste, mais aussi artiste, vous fait découvrir son monde dans son Blog qui regroupe l’art, et le bien être. Article Ici

Laétitia Terrana du blog La pratique du Yoga

C’est le blog des apprentis Yogis et Yoginis, Laetitia souhaite partager avec vous ces découvertes et nous livre son regard  sur le Pardon. Dans son article vous y retrouverez comment considérer le Pardon, et faire preuve d’empathie pour en arriver à la gratitude. Article Ici

Moi Parent bienveillant animé par Caroline

Alors son blog est une volonté de partager avec vous les outils et astuces qui ont fait leurs preuves dans sa parentalité quotidienne, pour toujours plus d’écoute et de bienveillance envers vos enfants. Dans son article, Caroline, Coach en parentalité bienveillante et positive. va vous montrer comment le Pardon Parent/enfant se met en place dans le respect des deux parties.  Article Ici

Stéphanie. avec son blog Cultiver le Bonheur

Passionnée de techniques d’attraction, elle en a fait son métier en aidant les personnes à créer la vie de leurs rêves. Son article sur le Pardon vous parlera d’Ho’oponopono qui est une pratique ancestrale hawaïenne signifiant : « rectifier, redresser » et retrouver l’harmonie dans votre vie. Article Ici

Quant à moi voici ce que je vous propose :

Les 7 étapes du pardon

Pourquoi aujourd’hui parle-t-on de pardon ?

Et bien parce que pardonner permet de se sentir mieux et de passer à autre chose.

Ceci est démontré, le fait de pardonner permet de limiter le stress, la colère, voir la dépression.

Romain Gary a dit ceci : S’il y a une chose impardonnable, c’est de ne pas pardonner.

Quand on pardonne on ouvre des portes, notamment celle de l’espoir, de la paix et de la confiance.

Alors au boulot !

Quand je pardonne je me permets d’aller au-delà de ce qu’il est possible de faire.

Le pardon surf sur le lâcher prise et l’égo.

Certain d’en nous arrive à pardonner, lâcher prise face à des situations qui pour nous ne seraient même pas envisageables … peut-être nos bas instincts primitifs, oui combattre pour notre survie avec le couteau entre les dents et l’os dans les cheveux ^^.

Seulement voilà maintenant nous avons peut-être un peu moins besoin de nous battre pour manger…

Toujours est-il que, si nous ne luttons plus au sens strict du terme, en revanche nous le faisons encore dans les faits.

Bah oui par exemple : Ne pas vouloir donner raison à quelqu’un parce que nous pensons que votre point de vue est plus légitime que le point de l’autre.

Finalement tout ce que l’on y gagne c’est du ressentiment, de la colère, ainsi que de la fatigue, car cela nous prend de l’énergie, et nous nous retrouvons avec une espèce d’amas de sentiments nauséabonds.

Sentiments nauséabonds …..

Dans notre civilisation le pardon est quelque chose que l’on a du mal à envisager. Souvent considéré comme un signe de faiblesse. Voui c’est fou ça d’ailleurs !

Et même si nous le pratiquons, il y a toujours des résistances.

On nous dit de Pardonner, et puis on rajoute vite : car pardonner n’est pas oublié. Oui ce qui est vrai. encore que ….

Il est dit aussi que faute avouée est à moitié pardonnée… Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

En fait qui doit pardonner à qui ? Héhé telle est la question !!!!!

Est-ce que l’on doit me pardonner pour une chose que j’ai commise ? Ou est-ce que c’est moi qui dois me pardonner pour la faute que j’ai commise ? Mais encore est ce que je dois pardonner pour quelque chose que l’on m’a fait ? (mal à la tête là piouffff !!!!! )

Qu’est ce qui est légion là-dedans?

Penser à un événement du passé ou à une personne qui nous a blessé, va générer de la rancœur, ou de la tristesse, peut-être de la colère… enfin au bout du compte, une perte d’énergie.

Alors quel paramètre fera que je vais pouvoir aller de l’avant ?

Comment le simple fait de pardonner va me permettre de voir les choses différemment ?

En EFT* quand on travaille sur ses blocages on dit pour commencer une petite phrase qui dit à peu près ceci :

« je m’aime et je m’accepte comme je suis, même si ….. »

Je suis avec cette simple phrase dans le pardon. Même si rien ne fonctionne comme je veux et bien, je suis comme je suis et je m’accepte comme je suis. C’est une des premières choses à avoir à l’esprit.

Vous l’aurez compris quand on veut pardonner il y a des étapes :

Et la première est celle d’accepter : soit de donner un pardon ou, soit de recevoir un pardon, c’est selon le cas de figure.

La deuxième étape est la prise de conscience. On est conscient (e) de la chose car il faut reconnaitre pour assimiler et s’en détacher.

C’est ce que j’appelle un mini deuil. Il faut laisser partir ce qui nous retient et nous empêche d’avancer. Alors pour cela il faut verbaliser.

C’est la  troisième étape il faut parler (et c’est pas gagné). Oui se confronter à ses angoisses et ne pas fuir son problème. Quand on se dispute avec quelqu’un il est parfois difficile d’aller voir la personne et d’aller demander pourquoi le conflit s’est créé. Qu’est-ce que l’on vous reproche par exemple ? Peut-être avez-vous fait une chose blessante dont vous n’avez pas conscience ?

Mais l’inverse est vrai aussi. Il est possible que l’on vous fasse une chose blessante et la personne n’en n’a même pas conscience … Alors oserez-vous aller le lui dire pour que vous puissiez lui pardonner de vous avoir blessé ? Car souvent les gens sont plein de complaisance à notre égard, juste parce qu’ils se disent nos « ami(e)s, Certaines personnes, nous blessent, en nous plantant un couteau dans le dos ou en plein cœur.

Mais pourquoi font-ils cela ?

Certainement pour se sentir plus forts. Car leur vie, est surement bien triste, étriquée, qu’ils n’ont finalement rien d’autre à faire, que de détruire, blesser, les personnes autour d’eux et de voir que l’on peut être plus malheureux qu’eux ne le sont…

Quatrième étape admettre que nous ne sommes pas parfaits les uns et les autres.  Il arrive aussi, que les mots dépassent nos pensées ou que nos actions soient démesurées et en deviennent blessantes. Nous ne sommes que des humains. Une phrase que j’ai lu un jour disait : « nous sommes parfaitement imparfait » (je ne sais plus de qui sait ….) Nous commettons des erreurs et cela fait partie de notre apprentissage, Car c’est grâce à cela que nous avançons. Si nous refusons nos erreurs, si nous nous jugeons sévèrement cela nous posera un problème. En faisant cela, nous nous coupons de nous pardonner et de progresser.

Les offenses qui viennent des autres, ou de nous-même qui offensons, sont souvent liées, à l’égoïsme que l’on a en chacun de nous.

Mais l’offense vient aussi,quand nous ne sommes pas clair avec nous-même, et donc avec les autres en leur permettant une chose qu’ils ne doivent pas faire.

Et c’est vrai qu’il est souvent difficile de pardonner à une personne qui nous a fait du mal, et qui créé en nous un sentiment d’injustice…

Pardonner sans réserve. Ne garder aucune rancune, c’est ce qu’il y a de plus difficile.

Il faut se pardonner beaucoup à soi-même pour s’habituer à pardonner à autrui. Anatole France

La cinquième étape consiste à pardonner sans pour autant avoir à se réconcilier avec la personne. Cela permet de gagner en plénitude en sérénité. En acceptant ce qui s’est passé tout simplement. Car parfois l’honnêteté, ou encore la bonne volonté, ne peuvent pas réparer les dommages commis.

Les maux, doivent être néanmoins guéris. Si non la rancune, couvera et provoquera encore plus de douleurs.

Ce qui m’amène à la sixième étape qui est de prendre du recul par rapport aux gens et aux choses, aux situations.

Il n’est pas facile de vivre avec de la détresse, de la souffrance, cela se transforme vite en mal être, qui peut devenir physique. Car à force de ressasser, de retourner le couteau dans la plaie, nous nous faisons mal. Sommes-nous à ce point maso ? Meuh noooooon !

Alors pourquoi ne pas aller de l’avant et prendre du recul en appuyant sur le bon bouton ?

La septième et dernière étape est de donc choisir d’avancer.

Faites un paquet avec tout ce qui vous encombre mettez tout dedans. Jetez-le et passez à autre chose. Changer les choses, faites les choses pour vous. Soyez juste avec vous et avec les autres. Rien de plus rien de moins.

Voici quelques techniques de respiration et de visualisation pour le pardon

 

L’homme qui pardonne ou qui demande le pardon comprend qu’il y a une vérité plus grande que lui. Jean Paul II

Un petit travail sur le pardon :

Répondez aux trois questions suivantes :

  • Qu’est-ce que vous n’arrivez pas à vous pardonner ?
  • Selon vous que gagneriez-vous à vous pardonner à vous-même ?
  • Qu’avez-vous à perdre en ne le faisant pas ?

Puis installez-vous dans un endroit calme avec papier et crayon.

  • Faite la liste des personnes qui selon vous, vous ont causé du tort ou qui vous ont blessé.
  • Une fois cette liste faite, prenez une position confortable et inspirez par le nez en comptant jusqu’à 5 puis, soufflez en comptant jusqu’à 10 en soufflant doucement par la bouche comme si vous souffliez dans une paille. Faites cet exercice 3 fois minimum. 5 ou 6 est bien. (Attention à la tête qui risque de tourner, si c’est le cas arrêtez, 😉 ! )
  • Puis visualisez les personnes de votre liste une à une en laissant venir à vous les pensées, les émotions, les tensions, que cela vous fait remonter, sans jugement.

Demandez-lui Pardon, pour arrêter de vous punir.

Et parce que selon la méthode Ho’oponopono** vous vous servez de cette personne pour fermer votre cœur. Avec cette méthode, juste une petite phrase : Je suis désolé(e), pardonne-moi, merci, je t’aime. (je consacrerai un article sur Ho’oponopono pour expliquer plus) qui en dit beaucoup.

Alors imaginez cette personne en face de vous (car parfois on ne peut plus s’expliquer en face à face) et dites-lui mentalement je te demande pardon pour ….(et complétez la phrase) et enchainez avec Je suis désolé(e), pardonne-moi, merci, je t’aime.

  • Relâchez vos émotions, libérez-vous des griefs que vous avez contre elle. Ouvrez votre cœur et laisser la paix y entrer.
  • Quand vous ressentez un profond soulagement passez à la personne suivante. Si vous n’y arrivez pas arrêtez l’exercice et passez à la personne suivante. Vous reviendrez sur celle-ci un autre jour jusqu’à ce que vous y arriviez 😉

En fleurs de Bach.

Ne perdez pas de vue que souvent quand on est dans la colère il y a des choses sous-jacentes.

Ce ne sont que des conseils sur une généralité et n’ont pas de valeurs réelles sans consultations d’un spécialiste pour un suivi adapté.

Agrimony ou Aigremoine N°1, qui permet d’aider les personnes qui restent affligées par les disputes, les querelles. Ce qui permet d’aider à gérer les conflits intérieurs.

Honeysuckle ou Chèvrefeuille N°16 quand on est trop dans le passé peut être un bon complément. Cela permet de laisser le passé à sa place et ce passé sera perçu comme une expérience unique qui permet de progresser.

Je vous souhaite plein de très belles choses pour votre avenir !

 

*EFT : Emotional Freedom Technique qui est une pratique spycho corporelle ayant pour but d’alléger les souffrances que nous rencontrons.

** Ho’oponopono : pratique ancestrale hawaïenne signifiant : « rectifier, redresser » la situation pour retrouver l’harmonie.


Si cet article vous a plu, vous pouvez laisser un commentaire et le partager. Merci :-)

2 commentaires sur “Pardon, je te demande pardon s’il te plait !

  • soniamallinger

    Très bel article qui me fait écho! Il est très dur de pardonner mais ton article va m’aider à revoir ma copie car la rancune,les mauvaises pensées envers autrui polluent et nous empêchent d’avancer.

    • Pascalle Auteur de l’article

      Merci Sonia de te ton retour. J’ai beaucoup travaillé sur le pardon et j’y travaille encore. Mais je peux dire une chose c’est que Pardonner aide vraiment à se sentir mieux ! 😉 Et je suis contente d’avoir pu d’aider 🙂